Nous avons déjà abordé le sujet du piratage informatique qui touche désormais les montres et objets connectés.  Voici qu’une nouvelle étude a été réalisée par Intel rappelle que les systèmes de divertissement en voiture et les smartwatchs seront les cibles privilégiées des cybercriminels l’année prochaine.

On ne peut pas y échapper : quand un objet dernière génération commence à gagner en popularité, il devient de plus en plus attrayant pour les personnes mal intentionnées. Comme 2015 a officiellement été l’année des montres connectées grâce aux nouveaux modèles des constructeurs comme Apple ou Tag Heuer, selon Intel il y a de fortes chances qu’en 2016, les hackers vont commencer à chercher les points faibles des bracelets connectés.

Un accès privilégié à vos smartphones

Même si peu de données personnelles sont accessibles les montres connectées – avec seulement 4 GB de stockage – ces objets peuvent aider les criminels à accéder à votre smartphone ou tablette via des applications. Mais ne paniquez pas, selon Intel, les menaces sont rares et ne seront plus importants qu’à la fin de cette décennie. Cela dit, si on se prépare, on a de meilleures chances de combattre les cyberattaques.

Les voitures sont de plus en plus connectées aussi, ce qui les rend particulièrement attrayantes pour les pirates, mais les chercheurs en sécurité informatique sont déjà concentrés à trouver les points faibles des systèmes en travaillant avec les constructeurs automobiles pour fortifier la sécurité et réduire les risques.

Pour protéger votre ordinateur et vos autres technologies connectées, on n’a pas inventé mieux : il faut toujours mettre à jour la protection contre les virus, à éviter les pièces jointes et les sites qui semblent suspicieux, car comme dit l’adage mieux vaut prévenir que guérir !