L’Internet Industriel des Objets (IIoT) a émergé comme une force transformative au sein de l’industrie, promettant des gains d’efficacité opérationnelle, une prise de décision plus éclairée et des opportunités d’innovation. Cependant, derrière ces avantages se cachent également une série de défis complexes et interconnectés. Alors que les entreprises adoptent de plus en plus l’internet des objets pour optimiser leurs opérations, elles sont confrontées à des préoccupations majeures liées à la sécurité, à l’intégration technologique, à l’impact sur la main-d’œuvre et à la complexité de la gestion des données. Dans cette perspective, il est essentiel d’explorer en profondeur les défis auxquels l’IIoT est confronté dans le secteur industriel, afin de mieux appréhender les mesures nécessaires pour une mise en œuvre réussie et durable.

Défi n° 1 : Coût d’investissement initial élevé

L’IIoT peut aider les organisations à améliorer leur gestion des actifs, leur veille stratégique, leur maintenance prédictive, l’automatisation des processus et la gestion de la maintenance à distance afin d’accroître la productivité, de favoriser l’efficacité et de réduire les coûts à long terme. Cependant, le coût élevé, en particulier si elles sont nouvelles dans la mise en œuvre de l’IIoT et ne peuvent pas entièrement quantifier les résultats ou les retours potentiels, rend difficile l’engagement. En tant qu’activité à forte intensité de matériel, le démarrage d’un projet internet des objets industriel est coûteux.

Défi n° 2 : Stockage et gestion sécurisés des données

Si vous pensez que nous sommes confrontés à un excès de données aujourd’hui, attendez que les mises en œuvre de l’IdO, et en particulier de l’IdOII, montent en puissance. L’IIoT est considéré comme le premier contributeur aux énormes volumes de données prévus.

Défi n° 3 : Connectivité de l’internet des objets industriels

La connectivité est au cœur des implémentations IIoT, et il y a plusieurs choses à décider en amont lors du choix des bons appareils et de leur connectivité, pour votre cas d’utilisation spécifique. Il s’agit notamment de la fréquence et de la distance à laquelle vos appareils IIoT doivent transmettre des données, des exigences en matière de consommation d’énergie et du type de connectivité le mieux adapté à votre projet. Les applications IIoT peuvent même nécessiter une combinaison.

Défi n° 4 : Combiner la technologie IIoT avec l’infrastructure existante

Les projets IIoT sont rarement des projets entièrement nouveaux. Au lieu de travailler dans le vide avec une ardoise vierge, l’objectif de nombreux projets est de libérer de la valeur dans les systèmes existants et d’optimiser les opérations en cours. Cela signifie que les nouveaux projets internet des objets doivent combiner de nouveaux dispositifs et de nouvelles technologies avec des systèmes et des équipements existants fabriqués par divers fabricants.
Cela peut représenter un défi pour les administrateurs IT et les ingénieurs OT.

Défi n° 5 : Accès aux compétences IIoT

L’accès au bon ensemble de compétences est un facteur de réussite essentiel pour obtenir le retour sur investissement promis par les projets IIoT. Actuellement, une pénurie de compétences et d’expertise internet des objets entrave la capacité des organisations à mettre en œuvre leurs projets IIoT. Ces compétences sont variées et comprennent l’expertise en intégration de données, l’expérience en matière de connectivité cellulaire, la sécurité, les mises à jour de micrologiciels en direct et l’optimisation de l’alimentation.

Pour assurer la réussite de vos projets, il sera essentiel de tirer parti de l’écosystème industriel florissant de l’IdO et de l’IIoT et d’établir des partenariats avec des experts. Évaluez ces défis et la manière dont ils s’appliquent à votre situation dès le départ et recherchez des partenaires qui peuvent vous aider à les surmonter.