Ma femme me quitte pour son sex toy connecté.

Par Michael le 21 mars 2016

Tandis ce que le monde s’émouvait de voir le champion du monde de Go se faire battre par une machine robot créée par Google, une nouvelle bien plus inquiétante pour le futur de l’homme était tombée dans l’anonymat. En effet, les objets connectés ne nous ont pas dépassé qu’intellectuellement. Ca y est, le première homme de l’histoire a été rendu cocu… par un robot : le sex toy connecté.

François a appris la nouvelle ce matin, sa femme lui a demandé de partir car elle a rencontré quelqu’un.

La nouvelle était déjà peu réjouissante pour cet homme sensible et bon mais lorsqu’il demanda l’identité de celui qui brisait sa vie, il reçut la réponse la plus troublante du monde.

Sa femme Jennifer lui lança froidement qu’elle le quittait pour le sex toy connecté que son mari lui avait offert à Noel. Cela faisait deux mois qu’elle entretient une liaison passionnée avec cet étalon qui lui avait fait découvrir des plaisirs et des horizons jusque-là inconnus pour la jeune femme. Elle est tombée éperdument amoureuse de cette « sex machine » et veut vivre son amour au grand jour, sans François dans les pattes. François avait bien remarqué que sa femme avait été particulièrement contente de son cadeau et qu’elle l’utilisait beaucoup. Mais naïvement, le mari pensait que cette attitude était uniquement de la reconnaissance envers son mari pour lui avoir offert ce cadeau peu ordinaire.

François avait introduit le vers dans le fruit et venait d’ouvrir la boîte de pandore. Loin d’être un phénomène isolé, on a recensé depuis quelques semaines des dizaines d’hommes se faisant quitter par leurs femmes pour des raisons similaires. Une ambiance particulière s’est installée entre les couples depuis quelques semaines. Les hommes, mal à l’aise devant ce nouveau phénomène, craignent pour la pérennité de leur couple et deviennent agressifs, jaloux et désagréable. Cette réaction humaine entraîne un accroissement de l’intérêt des femmes pour ces jouets diaboliques qui profitent de la crise, pour rentrer dans la brèche.

Messieurs, afin d’assurer notre survie, il va falloir combattre cette sexmachination et mettre fin à l’industrie du sex toy. Pour cela, débarrasser vous discrètement de cet amant électrique et redoublez d’efforts ! Montrez à ces dames que vous valez mieux qu’un vulgaire bout de plastique mou.


Michael Nung